L’artiste lougatois Ndiawar Seck explose en Espagne, Bon sang ne saurait mentir

single-image

Fils de Mbol Seck l’un des plus grands tambour major de Louga, Ndiawar Seck dit Kaly après ses études sanctionnées d’un bac au lycée Malick Sall est allé s’installer en Espagne pour vivre de son art. Il est l’un des représentants les plus en vue du Sénégal en Espagne ce qui lui confère naturellement la qualité d’ambassadeur de la culture sénégalaise. Parfaitement intégré dans la société catalane, il est souvent fait appel à ses talents et son entregent lorsqu’il s’agit de parler de culture et de coopération.  Récemment  il a créé une troupe dénommée les Tambours du Ndiambour.

Le groupe artistique sénégalais Tambours du Ndiambour présente en Espagne sa dernière tournée, «Tambores Cercanos», dans laquelle il cherche à créer un pont interculturel entre les deux pays par la musique, la danse, le rythme et l’acrobatie. Avec plusieurs dates confirmées à Madrid, Tambours du Ndiambourannoncera cet automne une perspective différente.

À Madrid, le groupe se rendra dans les locaux appartenant à l’administration, avec l’approbation du conseil municipal de chaque district, ainsi que dans des lieux privés. La tournée «Nearby Drums» sert de lettre de motivation aux Tambours du Ndiambour en Espagne, c’est la première fois qu’ils présentent leur spectacle dans ce pays.

La compagnie artistique multidisciplinaire a été fondée en 2009 par Ndiawar Seck, l’une des figures les plus représentatives et les plus influentes du monde artistique sénégalais. Il est formé de percussionnistes, danseurs, chanteurs et acrobates qui, à travers leur spectacle, cherchent à montrer le folklore africain et les valeurs et coutumes du Sénégal.

La philosophie des Tambours du Ndiambourest l’échange entre les cultures. En wolof, le mot «ndiambour» est synonyme de philosophie du multiculturalisme et de la lutte pour un monde plus juste. L’art devient ce spectacle dans les moyens de transport d’un ensemble d’idées et de coutumes qui constituent l’identité sénégalaise.

NDiawar Seck, directeur de la compagnie, conçoit la danse comme un cri, une création et avec elle un souvenir. Grâce à sa passion pour les percussions et à sa grande implication dans le monde de la culture, il a réussi à renforcer ce groupe jusqu’à ce qu’il traverse les frontières de son propre pays, où il a déjà séduit des milliers de spectateurs.

Tambours du Ndiambour se présente comme une proposition culturelle sincère, différente et accablante, qui interpelle les émotions et imprègne chaque scène que vous visitez de couleurs et de sentiments. «Ngomar» est l’une des émissions les plus intéressantes. C’est une performance multicolore, avec du feu, des danses frénétiques et une musique palpitante au rythme du sabar, du dum-dum, du tama ou du djembé.

La compagnie se distingue en présentant l’un des concerts artistiques les plus importants pour le jeune public. En eux, il existe une puissante action éducative envers les plus petits, qui expérimentent la musique africaine en direct de manière participative et ludique. L’activité didactique crée ainsi des liens plus intenses entre le jeune public et le continent africain.

«Tambores Cercanos» est en train de devenir l’un des événements artistiques internationaux les plus riches de l’automne de Madrid et commence son aventure en Espagne avec l’intention de maintenir une évolution constante dans les disciplines de la musique, de la danse et des arts.

Badara Samb Lg8tv