DÉCÈS DE ADJA MBAYANG CISSE : Une grande perte pour la Oumma islamique

single-image

Ce mardi 03 décembre 2019, tout Louga s’est réveillé avec cette triste nouvelle annonçant le décès brusque de Adja MBayang Cissé qu’on appelait affectueusement « Tanta » ».

Cette dame a donné toute sa vie à Dieu car elle s’est toujours consacrée à l’enseignement du saint coran à la vulgarisation des préceptes de l’Islam. Directrice de l’un des plus grands internats de Louga, Tanta s’est distinguée par sa politesse, son humilité, son sens des relations  humaines et sociales et sa générosité hors pair. Elle a formé des centaines d’enfants qui ont mémorisé le saint coran avec une éloquence légendaire.

Pour preuve, une de ses pensionnaires a été à la tête du concours national de récital du coran et s’est classée 4ème au niveau international.  Cela montre à quel point, elle fut un architecte de l’enseignement du saint coran. Femme sainte, aux qualités vertueuses elle a pleinement accompli sa vie conformément aux recommandations du prophète : « le meilleur d’entre vous c’est celui qui appris le coran et qui l’enseigne ».  Certes, elle est partie mais elle sera toujours présente parmi nous car son œuvre restera toujours vivante dans nos cœurs. «walaa tahzabana lazina khoutiloo fi sabililaahi amwatoune bal akhyahou hinda rabihime youzihouma ».

Que dieu le tout puissant l’accueille au summum des paradis.

Professeur Khalifa DIA