A PROPOS DE LA SOIREE CARITATIVE ORGANISEE A MILLAU, Les points mis sur i

single-image

Une vidéo fait couler beaucoup de salive à Louga. Elle montre un sympathique défilé de mode à la sénégalaise avec une douzaine de mannequins amateurs sénégalais et français.  L’événement, intitulé « Galafrica », a eu lieu le 29 novembre 2019 et s’est déroulé dans les salles du restaurant « la Pouncho»,  rond-point de Cureplat à Millau. L’entrée était fixée à 25 euros. L’événement  avait déjà fait l’objet d’une annonce publique le 31 octobre dernier par une affiche distribuée dans la ville de Millau. La soirée de gala organisée par un consortium d’associations locales solidaires du Sénégal comprenant « TambourFanfare » pour la culture, « Teranga »pour aider à vivre et à soigner au Sénégal, comme spécifié sur le site Louga-Millau.org, et le Comité de Jumelage Millau Louga pour la communication et les échanges. Selon ces organisateurs, les recettes obtenues devraient servir à financer une série d’actions sociales à Louga affirme la principale initiatrice de cette manifestation.

La diffusion de cette vidéo, postée par nos confrères de GSCOM  à défaut d’éléments explicatifs, a suscité une certaine perplexité chez nos concitoyens. De quel droit se sont-ils demandé une personne inconnue à Louga, s’est-elle prévalu pour organiser un spectacle dont la destination des profits échappe à leur contrôle ? Il est vrai que sont nombreuses certaines personnes qui se prévalent d’être les représentants des Lougatois auprès de communautés étrangères pour en tirer des bénéfices à leur unique profit. La méfiance était d’autant plus légitime que GSCOM dans sa démarche initiale avait  posté la vidéo avec pour titre en capital : « QUI VA RÉVEILLER LE MAIRE DE LOUGA MOUSTAPHA DIOP. DES PERSONNES QUI RECOLTENT DES FONDS POUR LOUGA DANS LA CADRE DU PARTENARIAT LOUGA-MILAU» (sic). Ce site lougatois,très bien suivi par nos concitoyens aussi à Louga qu’à l’étranger, ajoute en guise de texte : «  Pendant que le Maire de Louga dort, un groupe de personnes organise un dîner suivi de défilé à Millau pour récolter des fonds au nom de la ville de Louga. Qui est cette dame qui a organisé un Gala en Novembre 2019 à 25€ l’entrée pour soutenir la ville de Louga ? ». C’était suffisant pour provoquer un doute profond.

Une recherche, un peu plus poussée, aurait permis d’identifier aisément  cette dame. Il s’agit de Marième Victorine Lacombe, Sénégalaise bon teint, mariée à un Français, travaillant dans une banque et qui habite Millau avec sa famille. Elle a décidé de mettre la main à la pâte ne voulant pas laisser les Français travailler pour une ville du Sénégal sans y mettre du sien. C’est la dame au micro et qui a assuré le défilé. Une action militante dont il faut alors se réjouir. Ceux qui ont eu quelques contacts avec le comité de jumelage millavois n’ont pas manqué de faire sa connaissance. Les protagonistes de ce défilé sont tous ou presque membres du comité millavois. L’orchestre « TambourFanfare » est composé d’instrumentistes français et de batteurs sénégalais. Et  « Teranga » est membre d’une fédération des associations locales solidaires du Sénégal. Parmi les musiciens, on en compte un guitariste lougatois qui, atteint d’une affection orthopédique, avait été entièrement pris en charge par les médecins du comité millavois. Aujourd’hui, guéri, il est marié à une Française et réside à Millau.

Les points sont donc mis sur les i. Mais le propos se saurait s’arrêter là. Au moment où le comité s’active et organise des événementiels pour récolter des fonds  en faveur des populations défavorisées de notre ville, celui de Louga sombre dans la léthargie. En cela, le site GSCOM a parfaitement raison de dire que le maire Moustapha Diop est dans son sommeil quasi léthargique. Il semble avoir délégué tous ses pouvoirs ou mieux s’est déchargé de ses devoirs sur d’autres personnes. LG8TV avait déjà tiré la sonnette d’alarme à ce propos dans un article sur la « patrimonialisation » de la coopération Louga-Millau. Fort opportunément, nous faisons remonter cet article et le remettons au goût du jour en publiant quelques extraits. Parce qu’il est grand temps de faire revenir l’esprit de coopération intégrale qui avait animé les devanciers comme André Guillabert et Jacques Dutuelle ; ces maires qui ont paraphé le protocole de premier jumelage entre une commune du Nordet une commune du Sud.

LG8TV.COM